Objets connectés : les services informatiques sont-ils prêts ?

Par Roberto Casetta, Vice-Président EMEA de FrontRange

Par Roberto Casetta, Vice-Président EMEA de FrontRange

Alors que les objets connectés font partie des 34 priorités de la nouvelle politique industrielle française, une récente étude Infoblox révèle la prise de conscience des entreprises sur les capacités techniques et physiques nécessaires pour les gérer. Il ressort en effet que 90% des DSI prévoient ou implémentent déjà des solutions visant à leur permettre de supporter les demandes « d’objets » dont le nombre est estimé* à 26 milliards (hors PC, tablettes et smartphones) à l’horizon 2020.

Par ailleurs, 75% des personnes interrogées déclarent que l’implication de la DSI est la condition sine qua non dans la mise en œuvre de ces déploiements.

Roberto Casetta, Vice-Président EMEA de FrontRange a fait les commentaires suivants :

« Nous nous retrouvons face à une gamme d’objets connectés grandissante qui peut s’assimiler à la bulle Internet des années 2000. C’est une véritable évolution qui change la donne. Elle va rapidement devenir une réalité pour les directeurs informatiques et venir s’ajouter à la complexité de gérer la mobilité. 

Les objets connectés sont la suite de la vague « Bring Your Own Everything ». Ils redéfinissent les systèmes de gestion des services informatiques au sein des entreprises. Si 58% des utilisateurs de terminaux mobiles et 29% des possesseurs d’ordinateurs portables ont acheté eux-mêmes leur matériel et l’ont apporté sur leur lieu de travail**, la proportion d’employés utilisant des objets connectés de la même manière va croître rapidement. L’organisation elle-même doit revoir son mode de fonctionnement,  que ce soit en termes de conformité, de gestion des données, de sécurité, mais aussi en ce qui concerne la gestion du personnel et du matériel.

Pour s’adapter à ce phénomène émergent, les DSI doivent pouvoir obtenir une visibilité totale sur les applications et données associées à ces « objets » disponibles en interne. De cette manière, ils pourront garder le contrôle sur la circulation des données, et assurer la sécurité et la conformité de l’entreprise. 

Pour ce faire, une étroite collaboration ainsi qu’une communication efficace entre la direction générale et la DSI permettra de mieux appréhender les changements et les pressions auxquelles sont soumises les entreprises en permanence. Le manque de visibilité et d’anticipation sont aujourd’hui parmi les causes principales des difficultés de gestion des systèmes informatiques de certaines entreprises. L’arrivée imminente des objets connectés au sein des organisations doit impérativement être anticipée, notamment dans le cadre de la mise en place de stratégies de mobilité. » 

* Source: Gartner « Forecast: The Internet of Things, Worldwide, 2013 », Décembre 2013: 

http://www.gartner.com/newsroom/id/2636073

** Etude récente du cabinet d’analystes EMA :

http://www.enterprisemanagement.com/research/asset.php/2762/EMA-Radar-for-Business-Intelligence-Platforms-for-Mid-Sized-Organizations:-Q2-2014

Pour plus d’information, veuillez contacter:

 

Violaine Desmons / Morgane Leonard

JOHNSON KING

violained@johnsonking.fr / morganel@johnsonking.fr

01 53 16 11 11